Retour accueil
CPIE Label Cine
Lors de votre passage à la Maison de la Nature, quelle a été votre meilleure impression ?
 

Manger à la Maison de la Nature

Plus qu'un repas, une vraie expérience de cohérence...

Un burger maison plein de bonnes choses

Les thèmes de l’agriculture, de l’alimentation, du lien au territoire, des démarches de qualité, de la lisibilité pour le consommateur, figurent clairement dans le projet associatif depuis 2000.
A cette époque, la question de l’alimentation prend un tournant au sein de la structure, avec l’arrivée d’un cuisinier-animateur. Sa mission première est alors de rendre les repas plus cohérents en termes d’approvisionnement. Progressivement, il noue des contacts avec des producteurs locaux, dont certains engagés dans des démarches (Agriculture biologique, démarche paysage…), pour réduire l’empreinte écologique de l’assiette dont il revoit ainsi sérieusement le contenu.

La viande n’est pas présente tous les jours, remplacée par l’association céréales/légumineuses. Les plantes sauvages comestibles, les légumes oubliés font leur apparition… La priorité est donnée aux produits frais, de proximité, générant le moins de déchets.
En parallèle, il construit avec l’équipe d’animation une démarche pédagogique complète. Le temps du repas devient un temps d’animation à part entière.
Le public est ainsi amené à réfléchir au contenu de son assiette, en jouant avec les couleurs, les textures, les saveurs… Il (re)découvre des plaisirs alimentaires insoupçonnés, qu’il est invité à exprimer et à partager. Il se questionne sur l’origine des ingrédients, leurs saisonnalités, leurs histoires, leurs empreintes écologiques. Il redonne du sens à l’acte quotidien de se nourrir. Le moment du repas favorise la convivialité, les échanges, et respecte les goûts, les croyances, les régimes de chacun.
En complément, des ateliers cuisines sont proposés aux enfants comme aux adultes. Le nouveau bâtiment dispose pour cela d’une cuisine pédagogique permettant une production avec le public, en phase avec la réglementation par l’application de la méthode HACCP. Le public participer concrètement aux temps des repas: mettre la table, faire la cuisine, réaliser, transmettre et partager.

Ces dernières années, des actions de sensibilisation sur l’origine et le lien au paysage des produits ont également été menées au sein de supermarchés et de cantines de collèges, en partenariat avec des producteurs locaux. Tout en restant dans son rôle d’éducateur à l’environnement, l’animateur accompagne le consommateur dans ses lieux d'achats, en développant des démarches pédagogiques et ludiques adaptées à ce moment de choix et de consommation quotidien.

Cette attention portée à l’alimentation accompagne depuis plusieurs années la vie de la structure. Des réunions institutionnelles aux animations écotouristiques, tous ces moments sont l’occasion de déguster avec sens des produits locaux de saison et de qualité. L’eau vient du robinet, le vin est alsacien, le jus de pommes est produit dans le village avec les fruits ramassés sur place.

L’éducation à l’alimentation est tout à la fois au sein du CPIE du Ried et de l’Alsace centrale une éducation au goût, au territoire, à l’environnement naturel, à la consommation, à la solidarité, au bien être, à la gestion des déchets. Multiple et transversale, elle doit permettre au public accueilli d’être conscient de ses actes et de participer concrètement, au quotidien au développement durable.